Comment surmonter un test de paternité dévoilant la vérité ?

0
139

Devenir papa est un privilège pour de nombreuses personnes. Cependant, il existe des situations qui conduisent au doute ou à l’ignorance de certains liens de parenté. Le test de paternité est un moyen pour y voir plus clair. Il permet de confirmer ou d’infirmer tous les soupçons en matière de filiation paternelle. Néanmoins, la crainte de la vérité après les résultats du test peut être éprouvante. Comment surmonter cette crainte ? De plus, comment s’y prendre lorsque le résultat obtenu n’est pas conforme à ce que l’on espère ? Retrouvez dans ce guide des conseils efficaces pour surmonter un test de paternité dévoilant la vérité.

Qu’est-ce qu’un test de paternité ?

Le test de paternité est une méthode scientifique qui permet de vérifier l’exactitude des liens qui existent entre un enfant et son père. Pour ce faire, on prélève l’ADN de ces deux individus afin de les comparer. Il est possible d’utiliser le sang des concernés ou d’autres empreintes génétiques pour réaliser ledit test. Grâce au résultat de cette comparaison, on découvre très facilement la vérité sur le vrai père biologique de l’enfant concerné. Lorsque le test est positif, vous pouvez être certain d’être le géniteur de l’enfant. S’il est en revanche négatif, les chances que vous en soyez le procréateur sont quasiment nulles. En effet, le degré de fiabilité des tests de paternité est très élevé.

Pour faire un test avec plus de 99 % de fiabilité par exemple, vous devez vous adresser à un laboratoire certifié et accrédité. Bien qu’en France, l’usage des tests de filiation soit illégal sans une décision judiciaire, il est facile d’avoir gain de cause autrement. Pour contourner l’obstacle juridique, nombreux sont ceux qui commandent un test de paternité via des sites internet dédiés. Ces derniers font d’ailleurs des offres bon marché et n’hésitent pas à faire des réductions sous certaines conditions. Il est cependant important de vous assurer de la notoriété et de la crédibilité des tests que réalise le laboratoire avant de faire votre commande.

Les conséquences d’un test de paternité

Le test ADN peut s’avérer salutaire pour celui qui l’effectue.

En réalité, lorsqu’un père arrive à prouver les liens de sang avec son enfant, cela légitime son statut, ses droits et ses obligations. Ce dernier est d’ailleurs plus enclin à protéger le cercle familial.

Le test de paternité est aussi utile pour se protéger contre les accusations infâmes et certaines impostures infernales. Cependant, s’il est vrai qu’un test de paternité est très fiable, il n’en demeure pas moins que ses conséquences peuvent être dévastatrices.

Effectuer un test ADN est en effet comparable à l’ouverture de la boîte de Pandore. Les cruelles vérités biologiques qui ressortent de ce test peuvent causer des dégâts dans les familles. Nombreux sont ceux qui ont vu leur vie se ruiner pour cette raison. Il est donc important de se demander les changements que le résultat pourrait apporter dans votre vie avant de vous y engager. Outre les conséquences après les résultats d’un test de paternité, on note également un trouble psychique, des inquiétudes ainsi qu’un stress quasi permanent chez le demandeur du test avant la fourniture desdits résultats. Vous pouvez pourtant passer cette période de façon sereine.

Faire face au stress avant le résultat

Le temps que dure un test de paternité peut sembler une éternité pour la personne qui a réalisé la commande. Pourtant, ce test de filiation se réalise en quelques jours voire quelques semaines selon le laboratoire du test ADN et la logistique dont il dispose. Pour ne pas perdre les pédales, il est important de bien gérer ses angoisses.

 

Les effets qui alertent sur l’état angoissant d’une personne

Pour mieux faire face aux angoisses qui surgissent après la commande d’un test de paternité, il est important de ne pas ignorer certains indices. Les signes de la montée des hormones de stress que l’on remarque souvent sont :

  • L’accélération des battements de cœur ;
  • La lourdeur de la respiration ;
  • La difficulté à trouver le sommeil ;
  • La multiplication des sentiments de malaise ;
  • Le ralentissement de l’appareil digestif entraînant ainsi des troubles digestifs…

Quelques techniques prouvées pour déstresser immédiatement

Il existe plusieurs moyens pour supprimer ces effets difficiles à vivre au quotidien. De façon simple, les séances express de méditation ou de yoga ont fait leurs preuves. Vous pouvez en effet vous isoler une quinzaine de minutes pour vous concentrer sur vos mouvements respiratoires. Il est important de rester à l’écoute de vos émotions et de vos sensations corporelles pendant ce laps de temps. Le but d’une telle séance est de se concentrer sur l’essentiel : vous.

De plus, que vous soyez au travail ou à la maison, prenez le temps de relâcher vos muscles tout en essayant de penser le moins possible au test de paternité que vous avez commandé. Il est également possible de faire de temps en temps de la promenade ou d’écouter la musique. Les experts préconisent aussi la visualisation pour se détendre instantanément. Vous pouvez en effet vous recentrer en visualisant une scène paisible dans votre bureau, sur votre canapé ou encore dans une salle de conférence vide. Toujours pour aller mieux, il est possible de :

  • S’éloigner de l’ordinateur les soirs de préférence une heure avant le coucher ;
  • Manger une nourriture sucrée (sans en abuser) ;
  • Mâcher du chewing-gum ;
  • Faire des travaux manuels…

Comment surmonter un mauvais résultat ?

Si avant les résultats l’on peut être angoissé, on est encore plus dévasté lorsque le test ne fournit pas ce que l’on espère. On ne s’y attend pas, c’est juste incroyable, voire impensable. On commence par marmonner des phrases de déni telles que :

  • « C’est carrément impossible, elle n’a pas pu me faire ça. »
  • « Le test est certainement erroné. »
  • « Cela ne peut m’arriver à moi, surtout pas maintenant »…

Le déni permet à l’homme de mettre au loin une émotion qu’il n’est pas en mesure de gérer. Outre ce mécanisme inconscient de protection, vous pouvez également devenir colérique. Lorsqu’on passe la période de choc marquée par une paralysie mentale, on est souvent porté vers la colère qui indique la nécessité d’agir pour se sortir de cette situation inconfortable.

Comment faire face à ces fortes émotions généralement inhabituelles qui peuvent vous faire perdre vos repères ? Le plus souvent, il faut commencer par accepter ce qui s’est passé et rechercher le meilleur moyen pour ne pas causer trop de peines aux autres parties concernées. Agir dans la précipitation peut vous amener à prendre des décisions que vous regretterez plus tard. De plus, vous flageller vous-même ou garder du ressentiment pour autrui ne vous sera d’aucun bénéfice. Le pardon peut vous éviter bien de maux. Au lieu de divorcer ou de rejeter l’autorité parentale, vous pouvez cultiver des liens affectifs même si cela semble difficile à première vue. Il est également recommandé d’opter pour des thérapies afin de recevoir l’aide psychologique nécessaire pour surmonter cette situation.

Que retenir de cet article sur la manière d’appréhender les conséquences d’un test de paternité ? La méditation, la musique ou encore la visualisation sont autant de solutions pour passer sereinement la période d’avant les résultats d’un test de paternité. Cependant, pour surmonter un mauvais résultat, il est capital de prendre son sang-froid afin de ne pas prendre de mauvaises décisions sur un coup de colère. Une aide psychologique de la part d’un professionnel de la psychothérapie est aussi très salvatrice dans de telles épreuves.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.