J’ai des troubles de la mémoire : que faire ?

0
966

De façon générale, la mémoire est assimilée à la capacité que nous avons de pouvoir enregistrer des informations provenant des expériences et d’événements variés, à les sauvegarder et à les restituer. Les troubles de mémoire font référence à notre incapacité à réussir la mémorisation d’un fait ou à retrouver un souvenir. Les problèmes relatifs à la mémoire peuvent subvenir à tout âge. Ils peuvent être liés au stress, à la fatigue, au manque de concentration ou encore à des pathologies beaucoup plus graves comme un AVC ou la maladie d’Alzheimer. Quelle que soit la cause des troubles de mémoire, il existe des moyens pratiques pour recouvrer progressivement sa mémoire.

Quelles peuvent être les causes des troubles de mémoire ?


Lorsqu’on parle de troubles ou de perte de mémoire, la première des causes à laquelle l’on pense est bien évidemment la maladie d’Alzheimer. Cependant, il ne s’agit pas de la seule raison de la perte de mémoire chez les sujets atteints. La perte de mémoire peut être aussi associée à d’autres formes de maladies ou à des causes bénignes qui peuvent être réversibles.

En effet, les troubles de mémoire peuvent avoir leurs causes liées :

  • A la prise de certains médicaments tels que les antidépresseurs, les myorelaxants, les anxiolytiques, etc.
  • A l’épuisement et au manque de sommeil ;
  • Au stress et à la dépression suite à la survenue d’événements traumatisants ;
  • A la prise de certaines catégories de drogues ou de tabac ;
  • Ou encore à des carences alimentaires en l’occurrence le manque de vitamine B1 ou B12.

Par ailleurs, il existe des cas d’accidents ayant occasionné des traumatismes crâniens qui peuvent avoir un impact sur le rappel de la mémoire. De même, la survenue des accidents vasculaires cérébraux peut être à la base de la perte de mémoire sur une durée plus ou moins longue. Les causes des troubles de mémoire sont légion. Une tumeur au cerveau, des infections du cerveau ou des méninges, le faible taux d’oxygénation du cerveau ; voilà autant de raisons qui peuvent justifier les pertes de mémoire.

En somme, les causes de la perte de mémoire sont énormes : causes médicamenteuses, causes traumatiques, causes toxiques, causes nutritionnelles, causes vasculaires, causes cérébrales, causes psychologiques ou le vieillissement des membranes neuronales.

Les conséquences de la perte de mémoire

Les épisodes de perte de mémoire présente de nombreuses conséquences sur le quotidien des personnes affectées. En effet, les troubles de mémoire peuvent avoir des impacts néfastes sur les activités quotidiennes, les relations familiales et les interactions professionnelles. Dans les cas les plus graves, la perte de mémoire peut mettre en danger la vie de la personne souffrante ou celle de leurs proches.

Dès lors que vous remarquez que vous avez du mal à retenir les faits ou à vous en remémorer, il est primordial de prendre des mesures idoines pour éviter le pire.

Faire recours à un aide-mémoire

Les épisodes de perte de mémoire peuvent être liés à la mémoire sur le court terme ou à long terme. Les troubles de mémoire se produisent parfois de manière brusque ou graduelle, de façon transitoire ou permanente. Quelle que soit la forme de manifestation des troubles de mémoire, il est possible d’utiliser un aide-mémoire pour diminuer les impacts.

Un aide-mémoire peut se présenter sous la forme d’un outil numérique capable d’aider la personne affectée par les troubles cognitifs de réussir à avoir un contrôle sur son quotidien. Ainsi, elle parvient à avoir plus d’autonomie. En effet, cet outil numérique est doté de fonctionnalités intelligentes qui notifient aux personnes atteintes et leur délivre des messages. La plupart des outils numériques d’aide-mémoire sont utilisés pour rappeler par exemple :

  • La prise des médicaments ;
  • Le rendez-vous d’une infirmière ;
  • Les dates d’anniversaire ;
  • Etc.

Sur ces outils numériques, les messages sont affichés en plein écran afin d’aider l’utilisateur à se rappeler facilement. Pour faciliter la compréhension, le message est lu vocalement par l’appareil. L’avantage de cet outil numérique d’aide-mémoire est qu’il sert d’appui aux traitements des troubles de mémoire que peut prodiguer un neurologue. Lorsqu’il est associé aux autres moyens de traitement, le patient bénéficie d’un suivi plus rigoureux. Ce qui permet d’accélérer la procédure de recouvrement de mémoire.

Faire une évaluation médicale et psychologique

Dès lors que vous remarquez des troubles de mémoire ou des difficultés à garder les souvenirs, la première chose à faire, c’est de consulter votre médecin. Ce dernier pourra vous orienter vers un spécialiste.

Après son examen clinique, le spécialiste posera son diagnostic pour vous expliquer l’étendue des dégâts. En général, le traitement démarre par une stimulation cognitive par le biais des exercices cérébraux ou des activités intellectuelles et sociales.

La stimulation cognitive est une pratique qui a pour but principal de freiner le déclin de la mémoire. Selon les exercices effectués, la stimulation cognitive peut aider à développer une forte capacité de concentration et d’adaptation. De même, c’est un bon moyen pour améliorer les relations sociales. Ainsi, la personne aidée arrive à améliorer son estime personnelle.

Adopter une alimentation saine

La plupart des aliments que nous consommons ont des impacts sur notre santé. Pour améliorer sa mémoire, il est important d’adopter une alimentation saine, variée et bien équilibrée. Certes, il n’existe pas en réalité un aliment qui permet de booster de façon réelle la mémoire, mais les composants de ces aliments permettent d’améliorer les capacités cognitives.

En effet, les aliments riches en vitamines A, C, E et les Oméga 3 constituent de véritables booster de mémoire.

La vitamine A présente un réel bénéfice pour le cerveau. En effet, l’acide rétinoïque qui est un dérivé naturel de la vitamine A permet d’améliorer la santé synaptique et la connectivité des neurones. La consommation des aliments riches en vitamines A de sources animales dont les produits laitiers, la viande, le poisson gras et les œufs sont bénéfiques pour le cerveau. La vitamine A se trouve également dans certains fruits et légumes à feuilles.

Quant à la vitamine C, il s’agit d’un élément capital pour le bon fonctionnement du cerveau. En effet, elle contribue à la synthèse des neurotransmetteurs en l’occurrence l’adrénaline, la sérotonine et la dopamine. La vitamine C est également une source d’amélioration des facultés d’attention et de concentration. Elle aide à lutter contre les conséquences du stress et de la fatigue.

Certaines études animales non-interventionnelles ont par ailleurs suggéré le rôle important de la vitamine E dans la prévention ou le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Les Oméga 3 comprennent la famille des acides gras polyinsaturés qui sont essentiels au fonctionnement adéquat de l’organisme. Ce sont des molécules présentant des effets positifs sur la composition des membranes cellulaires et sur plusieurs processus biochimiques en l’occurrence la transmission de l’information au niveau des cellules nerveuses. Avec les Oméga 3, le cerveau développe une grande capacité de conservation de sa plasticité et sa capacité à influencer la communication interneurones. Les aliments riches en Oméga 3 permettent de réduire les troubles de l’attention, de diminuer les risques de démence, de préserver les capacités cognitives du cerveau adulte et la préservation des affections cérébrales dégénératives.

Outre l’observation d’une alimentation saine, variée et équilibrée, il est aussi important de nettoyer son organisme en éliminant les toxines qui y sont présentes. En d’autres termes, avoir une cure détox peut aider à favoriser la lutte contre les troubles de mémoire.

Il existe différentes solutions pour traiter les pertes de mémoire. Toutefois, il est préférable de prévenir leur survenue.

Comment prévenir les pertes de mémoire ?

Lorsque les troubles de la mémoire sont liés au vieillissement, il est possible de les éviter ou de les retarder.

Pour prévenir les épisodes de pertes de mémoire, vous pouvez :

  • Faire la pratique du sport: la pratique des activités sportives de façon régulière encourage le développement de neurones et limite le risque de survenue d’autres pathologies telles que les maladies cardio-vasculaires ou le diabète. Les activités sportives sont d’excellentes solutions contre le stress ;
  • Bien vous reposer : avoir un sommeil équilibré permet de consolider la mémoire et de faciliter le stockage de nouvelles informations. En effet, lorsque nous dormons peu, cela réduit le processus de croissance de nouveaux neurones. Ce qui peut avoir des impacts négatifs tels que les troubles de mémoire ;
  • Limiter le stress : en étant stressé et anxieux, le cerveau est constamment exposé. Ce qui peut provoquer des pertes de mémoire fréquentes ;
  • Avoir un contact avec l’entourage : avoir une vie sociale épanouie aide à garder le bon fonctionnement du cerveau. C’est un moyen de prévention du stress et de la dépression ;
  • Agir sur la mémoire : à l’instar des autres muscles du corps, il est important de faire travailler la mémoire. Elle doit être bien entretenue pour sauvegarder les informations.

En conclusion, il faut noter que la mémoire constitue un mécanisme totalement complexe. Par conséquent, les trous de mémoire peuvent se présenter sous plusieurs variantes. Lorsque vous constatez des troubles de mémoire partiels ou à intervalles réguliers, il est important de se référer à votre médecin traitant qui vous orientera vers un spécialiste pour des soins adaptés. Il existe cependant, des solutions pratiques pour sauvegarder sa mémoire.