J’ai la phobie du dentiste, pourquoi et que faire ?

0
85
La plupart des Français (plus de la moitié) ont la phobie dentaire. Sentiment plus intensif que la peur et l’angoisse, la phobie du dentiste entraîne, chez les personnes atteintes, la panique et la fuite des consultations et traitements dentaires. Qu’est-ce qui est à l’origine de ce phénomène susceptible d’aggraver la santé du patient ? Et comment faire pour s’en débarrasser ?

Phobie du dentiste : peur de quoi réellement ?

Selon certaines études, la phobie du dentiste proviendrait de traumatismes liés à l’enfance, de discours dramatiques racontés par l’entourage ou de causes purement irrationnelles. Certains facteurs sont susceptibles de déclencher la peur d’aller chez le dentiste. Voici 5 raisons pour lesquelles on a peur d’aller chez le dentiste:

  • la peur de perdre le contrôle : associé souvent à l’impuissance, ce sentiment déclenche chez le sujet la difficulté de laisser entièrement un dentiste planer au-dessus de sa tête pour sonder l’intérieur de sa bouche. Ce sentiment entraîne généralement des nausées ou vomissements quand le dentiste palpe certaines parties de la bouche ou y insère des appareils ;
  • la peur de la douleur en elle-même : vous pouvez simplement avoir la phobie du dentiste si vous craignez la douleur (considérant la consultation chez le dentiste comme une intervention douloureuse), surtout si votre seuil de tolérance à la douleur est vraiment bas ;
  • la peur des piqûres : beaucoup de personnes ont peur des piqûres chez le dentiste (pourtant, ils se laissent piquer chez d’autres médecins) ;
  • l’embarras : si vous éprouvez de la gêne ou de la honte quand un dentiste examine l’intérieur de votre bouche (vos gencives et vos dents), cela peut être à l’origine de votre phobie ;
  • autres éléments : si vous avez de la difficulté à supporter certaines choses (bruit des outils surtout la roulette, odeur du cabinet, blouse et masque du dentiste, vue des instruments, etc.), cela peut également être à l’origine de votre crise de panique.

10 conseils pour surmonter votre phobie du dentiste

phobia of the dentistLa phobie du dentiste fait courir le risque de laisser sa situation s’aggraver avant de consulter ; ce qui peut entraîner des souffrances extrêmes, tant physiques que psychologiques. Fort heureusement, il y a des manières de maîtriser toutes les inquiétudes liées à sa visite chez le dentiste.

Admettre sa peur

Pour une meilleure appréhension et maîtrise de vos sentiments, vous devez reconnaître votre phobie du dentiste. Une excellente façon d’y parvenir est de noter ses inquiétudes pour mieux en parler. Le fait d’écrire vos craintes vous poussera non seulement à les accepter, mais également à éclairer votre dentiste sur les causes de votre phobie et à pouvoir les dominer.

Choisir le bon dentiste

Trouver le bon dentiste est l’une des principales clés pour venir à bout de votre phobie. En effet, il y a des dentistes qui ne sont pas simplement de bons communicants. Par conséquent, ils n’en ont pas grand-chose à faire de vos inquiétudes. En revanche, il y en a qui vous comprendront et seront habitués à des cas analogues. N’hésitez donc pas à demander des recommandations (à votre famille, à vos amis…), consulter des groupes Facebook de votre ville, etc. Surtout, il fait focaliser votre recherche sur les dentistes spécialisés dans les soins de patients anxieux ou phobiques, comme c’est le cas sur phobiedentiste.eu.

phobia of the dentistUne fois les professionnels ciblés, contactez chacun d’eux et observez comment le personnel vous reçoit. Sont-ils aimables ? Ou ont-ils l’air arrogant ? Si vous vous sentez bien avec eux au téléphone, vous pouvez organiser une consultation pour avoir une idée du lieu et rencontrer personnellement le dentiste.

Pendant votre visite, n’hésitez pas à prendre note de l’atmosphère et ses environs. Si le cadre est soigné et que vous vous sentez relax, c’est donc un bon signe que la clinique peut soigner nom seulement vos soucis bucco-dentaires, mais également votre phobie.

Bien qu’il soit apaisant d’entendre des phrases comme « vous n’avez pas à vous inquiéter », ayez à l’esprit qu’un bon dentiste ne dira pas forcément ces choses. Le bon dentiste vous donnera plutôt l’assurance d’appréhender vos peurs sans que vous vous sentiez contrasté.

Communiquer ses craintes et son anxiété

Toute bonne relation dépend d’une bonne communication. Par conséquent, avant même de programmer une rencontre avec un dentiste, il est recommandé de lui parler de vos inquiétudes et de votre phobie. Dans cette démarche, vous fournissez au dentiste des éléments pour expertiser votre cas et concevoir un plan d’action correspondant à vos attentes. Le plus souvent, les dentistes établissent des signaux de communication utilisés lorsque le patient souhaite prendre des pauses ou interrompre le traitement, et ce, à tout moment parce qu’il est mal à l’aise).

Définir des manières de diminuer graduellement ses craintes

Pour les patients atteints de la phobie du dentiste, il faudrait que les consultations, au-delà d’une simple intervention chirurgicale, visent à organiser une bonne expérience, en vue de limiter la peur ou la phobie. De cette façon, le bon dentiste ne précipitera pas le patient dans un traitement.

Vous pourriez démarrer avec des soins plus doux, et dès que vous vous sentez prêt, vous pourrez passer à des soins plus avancés.

Certains dentistes se sont précisément formés à une ou plusieurs techniques de relaxation (hypnose, thérapies cognitives et comportementales, sophrologie, acupuncture, etc.), qui permettent de réduire la peur et la sensation de la douleur. Vous n’avez réellement rien à craindre!

Se faire accompagner d’un proche lors des consultations

Le fait d’emmener un compagnon avec vous pour une visite chez le dentiste (que ce soit un membre de votre famille ou un ami) peut constituer un soutien complémentaire. Il est important de choisir une personne qui n’a pas la même phobie que vous. Surtout, ce serait salutaire que votre compagnon demeure à vos côtés durant le traitement. N’hésitez donc pas à négocier.

Miser sur le meilleur sédatif

Pour maintenir un patient tranquille et décontracté durant le traitement, la sédation peut être appliquée. On parle souvent d’anesthésie locale. Toutefois, si vous êtes terrifié par les piqûres, parlez-en au préalable avec votre dentiste. Il pourra vous apposer de la pâte anesthésiante, afin que vous ne ressentiez rien ! Il ne faut donc avoir aucune honte à exprimer vos craintes.

Pratiquer les méthodes de relaxation

Quelques exercices de relaxation peuvent vous aider à garder votre calme durant la séance. Vous pourriez vous détendre par exemple en respirant de manière contrôlée (prendre une grande inspiration et expirer ensuite très lentement par le nez). Cette technique va relaxer vos muscles et modérer votre rythme cardiaque. De plus, elle vous permettra de réorienter votre attention sur autre chose que le bistouri.

Utiliser des distractions

Les divertissements peuvent vous aider à dérouter votre attention durant les soins. Vous pourriez vous distraire par exemple en écoutant de la musique, en jouant avec une boule antistress ou en comptant vos respirations, etc.

Avoir recours à l’aide d’un psychologue

Psychologist visit
Pour des inquiétudes extrêmes qui ne peuvent être maîtrisées grâce aux astuces sus-énumérées, il faudra recourir aux services compétents d’un psychologue. Spécialisé dans le traitement des phobies, ce dernier est très bien placé pour vous aider à surmonter votre peur intense du dentiste. Toutefois, prenez bien la peine de tester toutes les autres solutions, avant d’en venir à un tel point, car la plupart du temps un dentiste bien choisi suffit à vous donner de l’assurance.

Se récompenser soi-même

Dès que vous arrivez à vaincre votre phobie du dentiste ou que vous parvenez à franchir des étapes mémorables, notamment la fin de votre soin dentaire, offrez-vous une récompense. Vous pourriez acheter quelque d’agréable (pas de sucettes) ou faire quelque chose de plaisant (partir en weekend par exemple).

Bon à savoir

Avant la consultation, pour mieux faire face à votre phobie du dentiste, n’hésitez pas à appliquer ces quelques astuces :

  • évitez les excitants ;
  • couchez-vous tôt la veille de la consultation ;
  • une fois dans la salle d’attente, respirez plus amplement, orientez vos pensées sur des sujets agréables, écoutez de la musique, etc. ;
  • évitez de polariser votre attention sur l’atmosphère du cabinet (odeurs, bruits, etc.) et sur les traitements potentiels, etc.

Pour finir, il faut garder à l’esprit que les soins dentaires sont réellement plus avancés de nos jours. En fait, il existe maintenant des manières de faire les choses sans douleur (de l’anesthésie à la chirurgie). Par ailleurs, les dentistes savent créer une ambiance confortable et rassurante, afin d’aider leurs patients à mieux gérer leur stress.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.