J’ai peur de faire des cauchemars pendant le sommeil : que faire ?

0
190

Le cauchemar est connu pour être un phénomène très fréquent chez les enfants. Toutefois, il se produit également chez l’adulte (en cas de stress, de peur ou de traumatisme) et peut entraîner l’insomnie. Si dans certains cas il est anodin, dans d’autres, il peut cacher un trouble psychologique. Vous avez peur de faire un mauvais songe pendant votre sommeil ? Voici comment réagir.

Parlez de vos cauchemars à un proche

Le cauchemar est un rêve effrayant qui se produit dans la majorité de cas durant le sommeil paradoxal. Bien qu’il soit plus fréquent chez les enfants, des adultes peuvent aussi en faire les frais. Il produit chez le dormeur de : l’angoisse, du stress et des fois de la difficulté à se rendormir. De ce fait, lorsque vous vous sentez réellement apeuré par votre cauchemar, vous pouvez réveiller votre partenaire ou votre colocataire pour lui en parler.

Raconter votre mauvais rêve peut être une solution efficace pour gérer la situation convenablement et réduire votre anxiété ou votre stress. Cette démarche favorisera aussi un meilleur endormissement et limitera le risque de récidive. Vous pouvez retrouver sur ce site plus d’informations pour un sommeil sans perturbations.

Écrivez votre mauvais rêve et donnez-lui une meilleure fin

Si vous ne sentez pas à l’aise avec le fait de parler de votre cauchemar avec quelqu’un de votre entourage, vous pouvez l’écrire dans votre journal ou sur une feuille de papier. En effet, contrairement aux crises de panique pendant lesquelles on se réveille en sursaut sans se souvenir de son songe, on se souvient du cauchemar. Vous n’aurez donc pas du mal à coucher sur le papier tout ce que vous y avez vécu (en y pensant consciemment).

Une fois que vous avez écrit votre mauvais rêve, inventez-lui la fin qui vous convient le mieux. Par exemple, si dans votre songe vous êtes tombé d’une falaise, vous pouvez essayer de créer une issue plus favorable. Il peut s’agir par exemple de la présence d’un proche qui vous retient par la main de justesse et vous empêche de faire votre chute.

Consultez un psychologue

Contrairement aux enfants chez qui les songes terrifiants sont fréquents, ce phénomène est bien plus rare chez l’adulte. Il peut apparaître une fois par an ou tous les deux ans, selon les facteurs en jeu. Ceux-ci concernent notamment les situations stressantes ou angoissantes causées par le quotidien (la peur de l’échec, pression au travail). Les cauchemars peuvent être bien plus réguliers chez les personnes qui :

  • prennent des médicaments (antidépresseurs) ;
  • prennent de l’alcool (en grande quantité) ;
  • ont subi un traumatisme.

Ainsi, quand les mauvais rêves deviennent très fréquents, au point de vous empêcher de bien dormir, cela peut être la conséquence d’un problème psychologique. Il est alors recommandé de consulter un psychologue. Cette solution est aussi conseillée quand vous éprouvez du mal à maitriser la situation tout seul. La consultation thérapeutique a pour but de vous aider à trouver les causes de la récurrence de vos cauchemars et à trouver le traitement adapté.