J’ai peur des avions, que faire pour surmonter ma peur?

0
105

Chaque fois que je dois prendre l’avion, je ne dors presque pas la nuit. Je fais une fixation sur le moment où je devrai prendre l’avion, et tous mes sens sont en alerte maximale. Mes pensées s’envolent vers les pires scénarios. J’ai des palpitations, mon cœur s’affole, mon corps entier s’engourdit… Bref, j’en suis simplement malade. Que faire alors pour combattre cette peur viscérale que j’ai des avions ?

Comprendre la peur des avions

Aéroport, Voyageurs, Personnes, D'Affaires, Vol 

Il faut rappeler que toute phobie est par définition une peur issue d’une perception erronée d’une menace inexistante. La phobie des avions encore appelée aviophobie ou aérodromophobie se caractérise donc par une peur déraisonnable des avions ou des voyages en avion. L’angoisse et l’anxiété prennent le dessus lorsque la personne en cause se retrouve en situation de voyage en avion.

Les manifestations de l’aviophobie

En général, les manifestions apparentes de cette phobie ne surviennent que lorsque l’échéance est imminente. Ainsi, plus l’heure du vol se rapproche, plus les symptômes apparaissent :

  • Souffle court ;
  • Palpitations ;
  • Vertiges ;
  • Sueurs ;
  • Nausées ;
  • Hyperventilation ;
  • Sensation de picotement ;
  • Frissons.

L’origine de la phobie des avions

Pour certaines personnes, voyager en avion devient presque une routine ; c’est une partie de plaisir. Mais, pour d’autres, c’est une chose très inconfortable dont ils pourraient volontiers se passer. Avant toute chose, il serait utile de se pencher sur l’origine de cette peur. Contrairement à ce que l’on pense souvent, la peur de l’avion n’est pas uniquement liée à la peur d’un éventuel crash. Il faut distinguer les passagers qui ont peur d’un éventuel crash de ceux qui ont peur des espaces clos ou qui ont impérativement besoin de garder le contrôle. Ainsi, l’aviophobie peut être liée a une mauvaise expérience précédemment vécue en avion (seulement 25 % des cas), aux turbulences ou à la peur d’un crash. Mais, de manière générale, la peur de l’avion résulte de certaines phobies telles que la claustrophobie (peur des espaces clos), l’acrophobie (peur des hauteurs), l’aquaphobie (peur de l’eau), l’agoraphobie (peur de la foule) et l’émétophobie (peur de vomir). La peur des avions peut être aussi la cause d’une mauvaise connaissance des avions ou du secteur aéronautique. Il faut pourtant préciser que l’avion reste malgré tout le moyen de transport le plus sûr et le plus rapide de tous.

Statistique sur la peur des avions

Vous souffrez de l’aviophobie ? Eh bien, sachez que vous n’êtes pas seul dans le cas. Ce phénomène est très répandu et touche beaucoup plus de monde qu’on ne le croit. En effet, 1 personne sur 4 est touchée par cette phobie, et 1 passager sur 3 avoue avoir peur des avions même si cette peur finit par disparaître au cours du vol. On estime que la peur des avions touche environ 30 % de la population.

Que faire pour se débarrasser de la peur des avions ?

De nombreuses solutions sont proposées aux hyper-anxieux pour vaincre la peur des avions.

Imprégnez-vous autant que possible du milieu aéronautique

Avoir quelques connaissances ou quelques informations sur les aéroports ou sur les avions pourrait être très utile pour mieux vivre cette situation. Il faut se renseigner autant que possible sur la compagnie, sur le type d’appareil et sur les services à bord. Il faut retenir qu’une attention particulière est accordée à la sécurité dans le secteur aéronautique. Les systèmes de sécurité sont de plus en plus perfectionnés, et les avions sont régulièrement contrôlés. Les compagnies aériennes s’attèlent à offrir le meilleur à leurs passagers. Le personnel à bord est bien formé et apte à répondre aux exigences du vol. Le choix de la trajectoire ou de la voie est opéré suivant la météo et le trafic aérien. Il est utile, pour diminuer le stress lié à l’avion, de se renseigner au maximum sur votre vol. Ces informations vous permettront de mieux appréhender cette épreuve.

Participez à des stages ou séminaires

Certaines compagnies aériennes organisent pour les hyper-anxieux des séminaires et des stages antistress. Ces stages sont payants et ont généralement pour objectif de vous libérer de l’anxiété en vous familiarisant avec le monde des avions. Pendant toute une journée, vous aider à surmonter votre peur devient la priorité de quelques professionnels du domaine. Vous aurez des séances d’entretien personnel avec un psychologue ou un spécialiste du stress aéronautique, et aussi des entretiens avec des pilotes expérimentés pour avoir le plus d’information possible sur l’avion du point de vue technique. Au cours des séances de formation, de nombreuses astuces sont proposées aux stagiaires pour mieux gérer les moments clés du vol tels que : le décollage, les turbulences et l’atterrissage qui sont en général les sources d’anxiétés. Des séances de simulateur de vol sont également organisées.

Évitez surtout les stimulants

Contrairement à ce que nous pensons, les stimulants ne participent qu’à augmenter les effets de l’état de malaise. Évitez donc de consommer les stimulants comme les sodas, l’alcool, le café, etc.

Choisissez le bon siège

Vol, Plan, Avion, Aviation, De Transport  

L’air en cabine est souvent un peu sec. Il est donc recommandé de se déplacer de temps en temps pour permettre au corps de compenser et de se reposer plus confortablement. Pour ce faire, vous pouvez choisir une place couloir. Cela vous permettra de vous lever facilement pour déambuler sans déranger vos voisins de siège. Pour atténuer les effets des turbulences, réservez une place à l’avant de l’appareil. À ce niveau, les turbulences se ressentent moins. À l’avant, à l’arrière, hublot ou allée, tout dépend de vos préférences et de votre état d’âme. Réservez avant tout une place qui vous semble le mieux adaptée à votre situation ; une place où vous vous sentirez plus en sécurité et qui limitera par conséquent le stress.

Préférez les vols directs

Pour ceux qui souffrent de l’aviophobie, il serait préférable que vous preniez des vols directs. En effet, un vol avec de nombreuses correspondances risquerait de vous soumettre à un niveau de stress encore plus élevé. Par contre, avec un vol direct, vous gérez votre stress en seul coup. Évidemment, le vol direct a un coup, mais cela reste tout de même une meilleure option. Ne serait-ce que pour les débuts !

Faites face à votre peur

Arrêtez de surestimer votre peur par rapport à vos capacités à la vaincre. Il est donc indispensable que vous puissiez faire face à l’élément déclencheur de votre peur. Ici, la solution proposée serait de fréquenter autant que possible les aéroports. Même si vous n’avez pas de vol à prendre, vous pouvez vous y rendre pour prendre un café par exemple ou pour observer simplement les voyageurs. De plus, ne limitez pas vos déplacements en avion. Cela ne participera qu’à voiler votre phobie. Elle ne disparaîtra pas ainsi. Affrontez plutôt votre peur et prenez l’avion autant que possible. Peu à peu, vous vous familiariserez complètement au milieu aéronautique.

Suivez une thérapie avec un spécialiste

Lorsque, malgré tous les efforts, votre peur demeure toujours aussi grande chaque fois que vous devez prendre l’avion, prenez rendez-vous chez un spécialiste. Votre psychologue ou votre psychiatre est le seul en mesure de vous prescrire des thérapies (thérapies cognitivo comportementales, relaxation, méditation, sophrologie, etc.) pour lutter durablement et efficacement contre la peur. Nous vous suggérons aussi de consulter doctonat.com.

Prenez des précautions avant et pendant le vol

Avant le vol, essayez de relativiser. Ne vous focalisez pas sur le vol à prendre. Occupez-vous au maximum afin de ne pas y penser constamment. Préparez et bouclez vos valises quelques heures avant le vol pour avoir un peu de temps libre avant le vol. Prenez ce temps pour essayer de vous reposer autant que possible. Pour le voyage, portez des vêtements amples pour faciliter une bonne circulation sanguine. Rendez-vous en avance à l’aéroport pour faire votre enregistrement sans précipitation et pour avoir le temps de bien vous installer et vous familiariser un peu avec votre nouvel environnement avant le décollage. Gardez à portée de main toutes les pièces dont vous aurez besoin : carte d’embarquement, passeport, etc. Pendant le décollage, détendez-vous. Ne vous agrippez pas aux accoudoirs. Utilisez des écouteurs ou des bouchons d’oreilles pour atténuer le bruit. Prévoyez de la lecture ou de la musique. Hydratez-vous suffisamment. Pour éviter des crises de paniques pendant le vol, essayez de vous détendre au maximum avec des exercices de respiration.

Avoir peur de l’avion n’est pas extraordinaire, et ce n’est pas non plus irréversible. Vous pouvez très bien surmonter votre peur et en arriver à en apprécier l’univers des avions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.