Je me sens nul au lit, que faire ?

0
42

Les mauvaises expériences, vous les enchaînez. Vous avez cessé de compter le nombre de fois qu’elles sont parties sans se retourner après l’unique nuit que vous avez passée ensemble. Cependant, la gêne qui suit ce moment où vous posez la question : « on s’appelle ? » Ça, on ne l’oublie jamais.

Maintenant, vous êtes certain d’être nul au lit et vous recherchez les solutions pour corriger le tir. Déjà, rassurez-vous, personne n’est réellement un dieu du sexe ou nul au lit. Néanmoins, on sait que vous ne vous contenterez pas de cette affirmation. Voici donc quelques conseils pour ne plus vous sentir nul au lit. 

Évitez de vous cantonner aux idées fausses

Les idées fausses sur la façon d’être « un bon coup », on en trouve à la pelle. Finalement, pour être bon au lit, on s’imagine qu’il faut forcément s’adonner à certaines pratiques comme :

  • Le cunnilingus ;
  • Le sexe à plusieurs ;
  • La fellation ;
  • L’utilisation des sex-toys…

Certains s’abonnent même aux films pornographiques pour devenir un expert pendant des parties de jambes en l’air. Si vous faites partie du lot, sachez que vous êtes encore loin de la réalité. Il y a un grand fossé entre ce que l’on croit être le minimum en matière de pratiques sexuelles et ce qui se pratique vraiment. C’est ce décalage qui est à l’origine de la perception négative que l’on a de soi-même.

Pour ne plus être nul au lit, vous devez commencer par vous départir de l’image de la sexualité libertine et ultra-libérée ancrée dans votre tête.

Assurez-vous de connaître les bases pour bien faire l’amour

Après l’exercice précédent, vous être en droit de vous demander quelles sont les bases réelles qui font d’un homme « un bon coup ». Elles sont nombreuses. Ce que vous devez savoir en premier lieu, c’est qu’avant d’entamer un marathon, il faut savoir marcher. Vous pouvez vous rendre sur le site https://www.lenoirmemorial.org pour découvrir de nombreuses solutions aux problèmes synonymes de mal-être et de complexe chez les hommes.

De plus, il faut reconnaître que le corps de la femme n’est pas plus complexe que celui de l’homme. Il existe des zones qui marchent à tous les coups pour donner du plaisir et d’autres qui sont moins sensibles. Documentez-vous sur la question. Le clitoris, vous devez savoir où il se trouve. Le point G, vous devez savoir comment l’atteindre.

Évidemment, ce n’est pas tout ! Vous devez connaître les zones érogènes de votre partenaire pour vous y attarder. En réalité, connaître les zones érogènes permet de réussir les préliminaires, haut les mains. Après des préliminaires réussis, il est plus facile de donner du plaisir à sa partenaire. La bonne nouvelle, c’est que ces parties du corps où il fait bon caresser sont quasiment les mêmes chez l’homme et la femme :

  • Le cou ;
  • La gorge ;
  • La poitrine ;
  • Le bas du dos ;
  • Les fesses…

Éviter d’être fébrile et impatient

Vous connaissez les bases nécessaires pour bien faire l’amour, c’est bien. Donnez-vous maintenant du temps pour acquérir de l’expérience en la matière. Généralement, le problème majeur d’un « mauvais coup », c’est de vouloir être performant à tout prix. Il fait preuve d’impatience et de fébrilité. À vouloir éviter coûte que coûte d’être nul au lit, on finit par… être nul au lit !

Comme nous le disions tantôt, personne n’est un dieu omnipotent du sexe. Vous devez accepter d’être faillible. Il est aussi important de savoir que l’on n’est pas censé tout savoir sur le sujet. N’oubliez pas que l’amour, ça se fait à deux (ou à plusieurs, mais pour l’instant là n’est pas la question). Ce n’est pas à vous seul de tout gérer. Votre partenaire est-elle passive ? Apprenez à la faire participer aux jeux des galipettes, laissez-là s’exprimer. Quant à vous, prenez votre temps, respirez. Cela vous permettra d’ailleurs d’être plus endurant.

Recherchez le bon rythme

Être bon au lit, c’est avant tout comprendre qu’il ne faut pas passer par exemple 1 heure ou encore 10 secondes à faire du cunnilingus. À moins bien sûr qu’elle vous arrête ou vous en redemande et que cela vous plaise. Trouvez le bon équilibre.

Vous savez, pour qu’une musique soit agréable à l’oreille, il faut trouver le parfait tempo, le rythme qui correspond à l’ambiance du moment. Au lit, c’est pareil. Vous devez équilibrer vos gestes.

Changez de position au bon moment, rompez le rythme pendant la pénétration, stoppez tout puis prenez le temps de lui accorder une tendre et lente caresse… Toutes ces subtilités sont souvent très appréciées des femmes.

Faites preuve d’imagination

Comment peut-on varier son rythme ? Le deuxième point de cet article l’a déjà brossé. Il faut connaître les bases nécessaires pour bien faire l’amour. Cependant, il est aussi important de faire preuve d’imagination.

Déjà, sachez qu’en réalité, une femme sur dix seulement affirme avoir du plaisir à tous les coups. Quoi que vous fassiez donc, il se pourrait que vous ne l’ameniez pas toujours au septième ciel. Néanmoins, vous devez chaque fois faire de votre mieux.

Ne pensez pas qu’il vous suffit d’alterner petite cuillère et missionnaire pour décrocher le jackpot. On ne vous dit pas également de chercher à connaître le Kama Sutra sur le bout des doigts. Les performances acrobatiques ne sont pas à l’ordre du jour.

Mais, cherchez à créer la surprise ! Surprenez votre partenaire en variant les lieux ou encore les moments. Il existe de nombreuses choses que vous pouvez faire pour éviter la monotonie :

  • Jouer à des jeux érotiques ;
  • Faire durer les préliminaires ;
  • Impliquer des glaçons pendant l’acte ;
  • Utiliser des menottes ;
  • Effectuer un massage érotique…

Avez-vous songé à votre table basse ? Est-elle assez solide ? Vous avez bien compris, vous devez chercher l’inspiration autour de vous. Pour être bon au lit, il ne faut pas forcément se cantonner au lit. Vous manquez d’idées ? La littérature érotique peut être aussi une bonne source d’inspiration. Après tout, un bon amant, c’est aussi un amant cultivé !

Écoutez le corps de votre partenaire pour vous améliorer au lit

Acquérir des connaissances en matière d’érotisme, c’est une bonne chose. Mais si vous ne savez pas être à l’écoute de votre partenaire, vous risquez de ne jamais pouvoir changer l’étiquette de « mauvais coup » que vous vous êtes attribué. Après vos propositions, restez attentif aux réactions de votre partenaire. Voici quelques signes qui peuvent vous guider :

  • Les variations de la respiration ;
  • Les gémissements ;
  • Les regards langoureux ;
  • Les tensions du corps…

Face à ces signes, vous pouvez être sûr que vous êtes sur le bon chemin. Persévérez ! Si par contre les mains de votre partenaire vous repoussent très légèrement, si les ronronnements cessent, sachez qu’il est temps d’explorer d’autres univers érotiques.

Appliquez la règle des « 3 C »

Vous demandez-vous de quoi il s’agit ? C’est pourtant très simple « Communication, communication et communication ». On est d’accord, vous n’êtes pas devin. Il peut arriver que vous ayez du mal à bien interpréter les signes du corps de votre partenaire. Dans ce cas, il n’y a pas de miracle, posez-lui simplement des questions. COM-MU-NI-QUEZ !

Mieux vaut essuyer un petit « non » que de voir votre partenaire quitter le lit de façon subite, n’est-ce pas ! Ne craignez pas d’aborder avec votre partenaire n’importe quel sujet relatif au sexe. Sinon, vous risquez de vous éterniser dans la case « nul au lit ».

De même, vous devez aussi rester ouvert d’esprit. En effet, les femmes peuvent aussi très bien communiquer. Lorsque votre partenaire vous exprime par exemple un fantasme auquel vous n’aviez jamais pensé, ne rejetez pas l’idée en bloc. Vous devez prendre le temps d’y réfléchir.

Renseignez-vous sur ledit fantasme, tout en faisant fi des a priori négatifs. Si ce qu’elle propose ne vous tente en rien, trouvez la bonne manière pour le lui faire comprendre. Ainsi, elle n’hésitera pas à vous demander autre chose une prochaine fois.

En définitive, si vous vous sentez nul au lit, commencez par abandonner les idées reçues sur les performances à réaliser au lit pour être « un bon coup ». Vous pourrez ensuite, miser sur votre imagination, le corps de votre partenaire, la communication, le rythme pendant l’acte et surtout faire preuve de patience pour quitter le rang des personnes nulles au lit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.