Je n’ai pas une bonne hygiène intime : que faire ?

0
650

Une bonne hygiène intime se caractérise par un nettoyage précautionneux de vos parties intimes. Elle est effectuée dans le souci de préserver votre confort sexuel et votre bien-être général. Par contre, une mauvaise hygiène intime peut occasionner des troubles hormonaux qui peuvent accroitre le développement des infections à l’intérieur de votre vagin. Pour éviter cette malencontreuse situation, il est judicieux d’adopter les bons gestes. Découvrez-les dans la suite de ce guide.

Sommaire

Limitez vos toilettes quotidiennes

Contrairement aux renseignements reçus, les toilettes intimes exorbitantes nuisent énormément à votre hygiène intime. En effet, cette pratique peu recommandable participe aux dérèglements hormonaux de la flore vaginale. En conséquence, votre vagin n’est plus protégé par ses sécrétions ou ses bactéries naturelles.

Dès lors, les infections et les troubles vaginaux se développent avec célérité. Pour éviter ces désagréments et accroitre votre confort intime, vous devez éviter des bains vaginaux trop excessifs et trop agressifs. Cependant, pour une bonne toilette intime, il ne suffit pas d’utiliser de l’eau.

Associez-la avec des gels nettoyants ou des pains dermatologiques de qualité et adaptés à vos zones érotiques. Pour trouver les meilleurs produits pour votre intimité, n’hésitez pas à éplucher les articles de Bimbojam.

Stoppez l’usage des gants de toilette

Les gants de toilette sont de véritables abris à germes. En conséquence, leur utilisation peut grandement nuire à votre santé. Pour préserver votre bien être intime, il est préférable d’utiliser vos mains pour réaliser vos toilettes intimes. Pour votre sécurité sanitaire, n’oubliez pas de les astiquer en amont de votre nettoyage.

Sélectionnez minutieusement vos produits intimes

Pour avoir une bonne hygiène intime, vous devez arrêter l’usage des antiseptiques classiques à l’instar des gels parfumés, des huiles essentielles, des lingettes et des déodorants intimes. Concrètement, ces substances sont fortement agressives et déshydratantes pour vos parties intimes.

Par conséquent, leur usage répété sur votre vagin peut entrainer des allergies et de graves affections comme la vaginite. D’ailleurs, il est fortement recommandé de consulter un médecin en cas de fortes odeurs émanant de vos zones intimes. Pour éviter ces éventuels désagréments, il est davantage conseillé d’employer les produits de nettoyage à pH et les papiers hygiéniques non aromatisés.

En réalité, il s’agit des savons ou des notions intimes doux, sans parfums avec une neutralité bénéfique pour votre flore vaginale. Pendant vos menstruations, vous devez utiliser des protections périodiques neutres. Pour éviter l’apparition des nuisibles, pensez également à les changer régulièrement.

Adopter les bonnes habitudes sous la douche

Contrairement au bain, la douche constitue un excellent moyen d’entretenir votre intimité. Cependant, pour éviter d’éventuelles infections, vous devez prendre de bonnes précautions. Dans la pratique, il s’agit de nettoyer méticuleusement votre vagin avant de vous intéresser à votre zone rectale. Pour préserver votre santé intime, vous pouvez également :

  • Éviter les douches vaginales ;
  • Privilégier les nettoyages naturels ;
  • Employer des produits alcalins ;
  • Utilisez des notions riches en actifs naturels.

Utilisez des sous-vêtements bio

Votre habillement a une incidence majeure sur votre hygiène intime. Pour préserver votre bien-être intime, il est préférable d’utiliser des sous-vêtements naturels comme ceux en coton.

En outre, vous devez stopper l’usage des dessous moulants ou trop serrés. Ils favorisent les démangeaisons et les infections au niveau du vagin. Parallèlement, évitez de porter vos sous-vêtements lorsque vous êtes au lit.

Au total, pour une bonne hygiène intime, vous devez arrêter l’utilisation de certains produits de nettoyage et adopter des gestes simples, mais très salvateurs pour votre intimité.