Je ne parviens pas à accorder ma confiance : comment faire ?

0
302

Les interactions sociales ou avec son entourage définissent considérablement l’expérience faite de la vie. Des habitudes ou des aspects de la personnalité permettent souvent de profiter de réels atouts. A contrario, l’on peut également être handicapé par certaines de nos habitudes. Lorsque ces dernières ont un caractère psychologique notamment, ils peuvent représenter un véritable problème.

Ainsi, si la méfiance épargne souvent de nombreux soucis, un excès de méfiance induit souvent des problèmes sociaux conséquents. En effet, pour une raison ou une autre, il n’est pas rare d’éprouver de grandes difficultés à faire confiance ou à se confier à ses proches. Si vous vivez une telle situation, apprenez-en davantage sur ces troubles ! Trouvez des alternatives efficaces pour le long terme !

Comment se caractérise cette méfiance ?

Toutes les relations saines, qu’elles soient amoureuses ou non, sont basées sur la confiance. Pour s’épanouir et nouer de bonnes relations avec ses proches ou son entourage, il est ainsi nécessaire de pouvoir accorer sa confiance. Toutefois, la confiance ne s’achète pas ; elle doit venir naturellement après une expérience de vie commune. Si le processus pour accorder sa confiance peut être long, parfois il prend un temps considérable. Dans certains cas, elle ne vient tout simplement pas. Que vous ayez des réserves sur des personnes est tout à fait légitime.

Par contre, que vous ne puissiez vous confier ou que vous ne puissiez accorder du crédit aux gens de votre entourage dénote souvent d’un trouble fortement handicapant. La pistantrhophobia est une phobie qui rend difficile, voire impossible, votre capacité à faire confiance. Elle correspond en effet à une crainte irrationnelle d’établir une relation intime ou de confiance avec les autres. Cette phobie, comme la plupart des psychoses, a des causes généralement inconnues et indépendantes de soi.

En effet, les raisons probables de ces troubles sont bien nombreuses. Elles peuvent avoir une origine relative à l’enfance. De même, des expériences intimes traumatisantes peuvent développer ou renforcer la difficulté à faire confiance. Heureusement, diverses options sont disponibles pour tenter d’en guérir. Entre autres, retrouver une bonne ergonomie dans sa vie peut être grandement bénéfique. Vous trouvez sur ce lien des solutions efficaces allant dans ce sens.

Lorsque vous souffrez de pistantrhophobia, cela se manifeste d’une certaine manière dans vos échanges quotidiens. En effet, ils peuvent avoir des effets peu profitables.  

À quels problèmes s’expose-t-on ?

Des difficultés à faire confiance à vos proches ou à votre entourage pourront créer de nombreux désagréments. Dans un premier temps, vos relations sont généralement tendues, car vous n’arrivez pas à accepter les apports des autres. De même, vous remettez constamment les choses en question. Cela fait perdre un temps considérable et rend inapte à une collaboration professionnelle. À défaut, lorsque vous souffrez de pistantrhophobia, vos travaux en groupe ou en binôme sont beaucoup moins performants. Par ailleurs, une personne souffrant de cette phobie a constamment le pressentiment que tôt ou tard, tous ses proches la trahiront.

De même, les personnes atteintes de pistantrhophobia s’attendent souvent à être deçues dans leurs relations familiales, amicales ou encore sentimentales. Lorsque ce trouble atteint des proportions considérables :

  • la méfiance augmente ;
  • les personnes atteintes tendent à devenir des personnes de plus en plus renfermées.

Par ailleurs, une grande méfiance ou des difficultés à faire confiance induisent bien des barrières sociales. Si vous rencontrez de grandes difficultés dans les échanges avec votre conjoint, vos amis ou votre famille, explorez la piste de cette psychose.

Une personne souffrant de cette phobie n’en est pas qu’affectée d’un point de vue affectif. En effet, c’est tous les domaines de la vie qui prennent un coup. Elle nourrit en effet énormément de crainte et ne peut bénéficier d’aucun support moral ou affectif. Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de déterminer ou d’accepter que le problème provienne de soi. Reconnaître que l’on souffre de pistantrhophobia est la première étape pour en guérir.

Lorsque vous éprouvez ces difficultés dans votre entourage, faites un bilan et prenez-en conscience. En effet, plusieurs événements douloureux ou marquants peuvent en être la cause. Si vous avez vécu une ou plusieurs fois ces expériences au cours desquelles vous avez été trahi, vous êtes plus susceptible d’avoir développé cette psychose. D’autre part, les causes de ce mal peuvent être bien plus nombreuses.

Les probables causes de la peur de faire confiance aux autres

De nombreux éléments peuvent être à l’origine du développement de la phobie d’accorder sa confiance. Dans de nombreux cas, de telles habitudes ou un tel comportement sont dus au modèle de vie adopté pendant l’enfance. En général, un enfant développe avec ses parents une relation de confiance absolue et naturelle. Toutefois, lorsque cette confiance ne parvient pas à s’établir, cela crée un véritable déséquilibre. Dans d’autres cas, cette confiance entre enfant et parent est ébranlée, voire trahie. Ainsi, certains enfants commencent à douter de leurs parents.

Par la suite, ces derniers ont beaucoup plus de mal à faire confiance aux autres ou à eux-mêmes. Ils perdent leur estime en eux et deviennent vulnérables à différentes psychoses fortement préjudiciables pour la vie sociale. D’autre part, un enfant peut simplement copier l’attitude de ses parents qui n’ont de cesse d’être suspicieux avec leur entourage. De même, lorsque vous avez vécu dans des environnements grandement hostiles, l’apparition de cette psychose est également récurrente.

Les personnes vivant en guerre, dans des milieux d’insécurité ou dans des endroits avec de fortes tensions sont également fortement exposées. D’un autre côté, la méfiance excessive d’une personne peut aussi à lui être enseignée par la nature. Par exemple, il est difficile d’oublier quand :

  • un collègue trahit ;
  • une personne abuse de votre générosité ;
  • un partenaire vous brise le cœur.

Pour éviter de revivre ces expériences, le subconscient se forge alors à ne plus faire confiance afin d’éviter à nouveau ces douleurs souvent assez pénibles.

D’un autre côté, avec un excès de zèle ou lorsque vous avez des attentes trop élevées vis-à-vis de vos semblables, vous pourrez être d’une grande méfiance. Enfin, si vous ne parvenez pas à faire confiance à vos proches, c’est peut-être parce que vous manquez d’abord confiance en vous-même.

Un préalable manque de confiance en soi ?

En général, lorsque vous n’arrivez pas à faire confiance aux autres, c’est d’abord que vous n’avez pas confiance en vous-même. Un manque de confiance en vous affecte systématiquement l’intuition et le septième sens. Ainsi, vous n’arrivez plus à savoir si une personne est fiable ou non. À défaut, votre intuition vous indiquera que vous ne pourrez pas avoir confiance en votre entourage. Lorsque vous souffrez de pistantrhophobia, votre intuition est généralement toujours présente. Par contre, vous doutez grandement de vos chances de réussite.

Ainsi, ce doute affecte votre psychologie et induit que vous ne puissiez pas faire confiance à vos amis, à votre famille, à vos collègues ou à votre partenaire. Lorsque vous manquez de confiance en vous, vous êtes grandement exposé. Entre autres, vous hypothéquez vos chances de réussir, d’évoluer et d’impacter votre entourage. Au fur et à mesure que vous êtes maintenu et dominé par ces sentiments, vous vous enfoncez davantage.

En effet, les troubles affectifs deviennent de plus en plus limitants et intimidants. De même, les relations avec l’entourage sont de moins en moins bonnes. En outre, plus vous attendez, plus vous avez du mal à vous débarrasser de ces sentiments destructeurs. Heureusement, diverses alternatives sont accessibles pour se libérer et profiter pleinement des plaisirs de la vie.

Trouvez des solutions efficaces et bénéfiques

Le processus pour se libérer du joug de cette psychose n’est pas anodin. Par ailleurs, il est assez sinueux. Autant vous dire que vous aurez de nombreuses raisons de douter ou d’abandonner. Toutefois, en prenant de bonnes résolutions et surtout en ne baissant pas les bras, vous y arriverez. La solution du recours à un professionnel du milieu est bien bénéfique. Par ailleurs, afin d’avoir à nouveau confiance, il sera nécessaire de prendre des risques. Faire confiance, c’est essentiellement accepter de se remettre à d’autres personnes. Par ricochet, faire confiance, c’est aussi prendre le risque d’être deçu ou d’être blessé.

Une fois que vous décidez de faire confiance, vous devriez vous libérer de toute pression et assumer la confiance que vous offrez. D’un autre côté, la confiance est bien réciproque. Pour apprendre ou pour apprendre de nouveau à faire confiance, il faut également pouvoir s’ouvrir et être extraverti. Si vous n’y parvenez pas tout de suite, allez-y progressivement et laissez votre côté introverti. En vous ouvrant aux autres, vous pourrez gagner la confiance des autres et par la même occasion, apprendre à faire confiance.

En outre, pour soigner votre trouble, soignez d’abord votre confiance et votre estime propre lorsque vous en manquez. Pour y parvenir, vous avez également des solutions indiquées. Prenez donc connaissance de votre potentiel et de votre force. Ne faites rien d’autre sans savoir que vous avez les moyens d’atteindre votre but. Vous avez un énorme potentiel que vous pourrez utiliser à bon escient à condition de le vouloir. Soyez naturel, restez vous-même et vous vous ouvrirez au monde.

La thérapie : une excellente alternative

Lorsque vous n’avez plus de force pour lutter ou encore pour disposer de meilleures chances pour vous en sortir, optez pour une bonne thérapie. Trouver un spécialiste du domaine pourra en effet vous aider à comprendre de meilleures choses. Vous pourrez converser avec une personne qui vous comprend réellement. Par ailleurs, elle sera à même de donner des dispositions claires et efficaces qui vous permettent d’améliorer vos relations sociales. Avec une thérapie, un professionnel pourra vous aider à contrôler votre méfiance pour votre monde. En plus, vous bénéficiez d’un suivi optimal qui permet de traverser des étapes successives pour parvenir à vous relaxer.

Des dispositions supplémentaires

Si vous devez faire de véritables efforts pour apprendre à faire confiance, il ne faudra pas non plus se bercer d’illusions. En effet, les personnes de votre entourage n’ont pas toujours des intentions saines. Pour cette raison, vous devez solliciter votre capacité de jugement. Vous pourrez également suivre votre intuition si elle n’est pas affectée par vos phobies. Apprenez à faire confiance, mais ne supprimez pas pour autant vos doutes qui sont capitaux pour rester critique. L’esprit critique par ailleurs est un véritable allié. Il permet notamment d’analyser une personne pour connaître ses intentions.

En outre, même lorsque vous souffrez de pistantrhophobia, vous avez encore des personnes vraiment proches de vous pour lesquelles vous êtes sensible. Il peut s’agir de votre mère, d’un frère ou d’une amie d’enfance. N’hésitez pas à partager avec eux vos troubles. Pour finir, ne forcez pas pour accorder votre confiance. Soyez naturel et ne portez aucun sujet ; après avoir guéri votre peur de faire confiance, vous serez avec les bonnes personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.