Je ne supporte pas l’idée de perdre ma ligne après la grossesse, que faire ?

0
128

Je suis enceinte, et l’une des choses qui m’effraient le plus, c’est de prendre énormément de kilos et de ne pas pouvoir m’en débarrasser après. Ça m’angoisse énormément au point de me contenter de très peu de nourriture. Mais, est-ce la bonne solution ? Comment faire pour me libérer de cette peur et mieux vivre ma grossesse ?

La grossesse et les kilos

Déjà, arrêtez de vous angoisser ! Ce n’est pas bon pour votre état. Et sachez que vous n’êtes pas seule dans votre cas. Environ 70 % des femmes enceintes craignent de ne pas retrouver leur poids d’avant la grossesse. Cependant, prendre du poids pendant la grossesse, c’est une chose tout à fait normale. C’est même inévitable pendant la grossesse. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un bébé s’est logé dans votre utérus et qu’il y grandit. Il est d’ailleurs recommandé aux femmes de prendre du poids pendant la grossesse. Ce poids est réparti entre le placenta, le liquide amniotique, l’utérus et le bébé qui grandissent et s’épaississent pendant la grossesse. N’oubliez pas que vous devez avoir suffisamment d’énergie pour mener à terme votre grossesse. Cette énergie est quotidiennement puisée dans les réserves de graisse. La prise de poids peut varier au cours de la grossesse.

De façon générale, les femmes prennent moins de poids au cours du premier trimestre, soit de 500 g à 2 kg (1 à 4,5 livres). À cause des nausées du début de la grossesse, on note généralement une perte d’appétit, de sorte que la prise de poids n’est pas vraiment conséquente. Au cours des deuxième et troisième trimestres, de manière générale, il est normal de prendre environ 225 g à 0,5 kg (0,5 à 1 livre) par semaine. Pour les femmes qui ont un poids inférieur à leur poids santé avant la grossesse, il est possible de prendre davantage de poids, soit de 12,5 à 18 kg (de 28 à 40 livres). Et pour celles qui sont déjà au-dessus de leur poids santé, il leur est recommandé de surveiller leur poids. Il est par ailleurs déconseillé de suivre un régime amaigrissant pendant la grossesse, car il pourrait nuire aux apports en énergie et en éléments nutritifs. Suivre un régime pendant la grossesse peut compromettre le développement du fœtus et augmenter la fatigue de la future maman. Cependant, vous avez raison de vouloir faire attention à ne pas prendre trop de kilos. En effet, cela peut nuire au déroulement de la grossesse ainsi qu’au retour au poids santé après l’accouchement.

Comment retrouver la ligne après la grossesse

Dans la majorité des cas, avec un peu de patience, on finit par perdre les kilos de grossesse. En effet, environ une femme sur deux retrouverait son poids au bout d’un an. Par contre, environ une femme sur quatre conserverait, un an après l’accouchement, 4,5 kg (10 lb) supplémentaires ou plus par rapport à son poids d’avant la grossesse. Il est plus difficile pour les femmes qui prennent beaucoup de poids durant la grossesse d’éliminer les kilos en trop que les femmes dont la prise de poids est adéquate. Les mamans qui allaitent retrouveraient leur poids d’avant la grossesse un peu plus facilement. Mais, en général, avec une activité physique régulière et une alimentation saine, les kilos superflus disparaissent.

Si vous souhaitez perdre rapidement du poids, vous pouvez essayer les brûleurs de graisse. En gélules, en comprimés ou en liquides, un brûleur de graisse est un complément alimentaire dont le rôle est d’accélérer le métabolisme en favorisant les dépenses caloriques et l’activation de la lipolyse, le phénomène de destruction des lipides dans l’organisme. Un brûleur peut aussi agir en tant que « coupe-faim » grâce à des ingrédients naturels comme la vitamine C ou bien le chrome, ce qui vous permet de réguler votre appétit et donc d’éviter de manger trop de calories dans la journée. Trouvez vos brûleurs de graisse ici !

Une bonne hygiène de vie pour une prise de poids adéquate pendant la grossesse

Si vous ne souhaitez pas prendre trop de poids pendant la grossesse, voici quelques comportements à adopter !

Manger équilibré et sain tout au long de la grossesse

Évitez de manger trop sucré. Gâteaux, pâtisseries, pâte à tartiner et autres biscuits sucrés sont des calories vides. Le jus de fruits industriel est aussi très sucré ; il contient 10 à 14 % de sucre. Mieux vaut remplacer ses produits par un verre d’eau, une infusion, un laitage ou un fruit, riche en fibres ou simplement presser vos propres jus. Consommez assez de fruits et légumes. Les fruits sont riches en vitamines et en eau : une bonne façon de faire le plein de bienfaits sans excès de calories !

Attention cependant aux bananes considérées comme des féculents, mais aussi aux raisins ou aux cerises, très sucrés et plus difficilement quantifiables. Quant aux légumes, essayez les légumes secs. Ils renferment plein de vitamines B et des minéraux, par exemple du fer et du potassium. Ils sont aussi très rassasiants. En ce qui concerne les produits laitiers, il est important de bien les choisir. Les fromages au lait cru sont à bannir d’office de votre alimentation en raison des risques sanitaires qu’ils présentent. Si vous êtes un inconditionnel du fromage, vous pouvez très bien manger une portion quotidienne de gruyère ou de fromage au lait cuit ou pasteurisé. Pour ce qui est du yaourt, choisissez-le de préférence nature.

Poursuivez les activités physiques

Maintenir une activité physique pendant la grossesse permet non seulement de brûler quelques calories pour mieux maîtriser la prise de poids, mais cela participe également au bien-être de la mère et de l’enfant. En effet, l’activité physique pendant la grossesse favorise une diminution de 32 % du risque de prendre trop de poids pendant la grossesse. On note également : une diminution de 38 % du risque de souffrir de diabète de grossesse ; une réduction de 40 % des risques d’hypertension artérielle et de prééclampsie ; une meilleure condition physique, ce qui diminue l’essoufflement ; une réduction d’au moins 25 % du risque de dépression ; une diminution de la sévérité des maux de dos ; une réduction du risque de gros bébé (ayant un poids supérieur à 4 kg) à la naissance ; une diminution du risque et de la sévérité des symptômes d’incontinence urinaire pendant la grossesse et une réduction des interventions médicales lors de l’accouchement.

Si vous avez le feu vert de votre médecin ou de votre sage-femme, voici quelques exercices que vous pouvez faire en guise d’activité physique !

  • Faites au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité moyenne par semaine.
  • Les exercices aérobiques sont des activités physiques suffisamment intenses pour augmenter le rythme cardiaque, c’est-à-dire faire battre le cœur plus rapidement qu’au repos. Il s’agit d’exercices qui sollicitent les grands groupes musculaires et qui visent à augmenter l’endurance cardiorespiratoire (cœur et poumons). Durant la grossesse, vous pouvez pratiquer des exercices aérobiques d’intensité modérée comme la marche, la natation ou l’aquaforme, la bicyclette stationnaire, la danse sans sauts, le ski de fond, la raquette et le jogging (pour celles qui en faisaient avant la grossesse). Si vous ne faisiez pas d’exercice physique avant la grossesse, vous pouvez pratiquer ces mêmes activités à une intensité plus légère.
  • Les exercices de renforcement musculaire consistent à augmenter ou à maintenir la masse musculaire à l’aide de petits poids ou de bandes élastiques. Il existe aussi des exercices sans charge qui se font en utilisant simplement le poids du corps. Durant la grossesse, il faut adopter une position confortable lors de l’exécution des exercices. Le renforcement des muscles profonds des abdominaux et des muscles du plancher pelvien est recommandé. Demandez conseil auprès d’un spécialiste de l’activité physique prénatale pour vous assurer de la bonne exécution des exercices.
  • Que vous soyez une bonne ou une mauvaise nageuse, la natation ou l’aquagym est le meilleur sport pendant la grossesse avec la marche. En plus de ses vertus calmantes, vous améliorez votre respiration, ce qui est amplement bénéfique pour préparer l’accouchement. Vous faites aussi travailler votre périnée et vous renforcez vos muscles. Évitez cependant de vous plonger dans une eau trop froide qui ferait baisser votre température corporelle et donc la température du fœtus.
  • La méthode Pilates est une forme d’exercice qui combine le travail de la souplesse et la force tout en prenant conscience de son corps, la respiration et la relaxation. Les exercices sont basés sur certains mouvements réalisés avec le ventre ou vos muscles du périnée. La méthode Pilates est très efficace en période de grossesse. Elle fait travailler les muscles du ventre et du périnée qui s’affaiblissent pendant ces neuf mois. De nombreux exercices de Pilates se font à quatre pattes, une position idéale pendant la grossesse. Cette méthode d’exercices diminue significativement les sensations douloureuses ou pesantes dans le dos et le basin en fin de grossesse. De plus, elle aide le bébé à se positionner correctement pour l’accouchement.

Consultez un spécialiste

Si votre angoisse est telle qu’elle vous empêche de vivre votre grossesse sereinement, vous pouvez toujours consulter un spécialiste. Votre psy est compétent pour vous prescrire des thérapies qui vous permettront d’accepter les transformations que subissent votre corps et de mieux vivre et apprécier chaque étape de votre grossesse.

Quelques recommandations !

Durant la grossesse, il est important pour vous de savoir quelles sont les choses à faire et celles à éviter. Buvez de l’eau avant, pendant et après votre séance d’exercice, soit de 250 à 300 ml par demi-heure. La couleur de votre urine vous indiquera si vous en buvez suffisamment. Celle-ci devrait être transparente ou jaune clair. Faites preuve de prudence en pratiquant des sports qui requièrent de l’équilibre et de la coordination. Votre centre de gravité se déplace au fur et à mesure que votre utérus et votre bébé prennent de l’expansion, ce qui augmente les risques de perte d’équilibre et de chute. Soyez à l’écoute de votre corps. Au cours de la grossesse, particulièrement au 3e trimestre, le bébé prend plus d’espace, ce qui peut rendre votre respiration et l’exécution de certains exercices plus difficiles. Ajustez l’intensité et le type d’exercice pour vous sentir confortable. N’hésitez pas à prendre des pauses au besoin. Évitez les entraînements intensifs. Visez davantage le maintien d’une bonne condition physique. Advenant une séance plus vigoureuse, veillez à faire une séance plus calme le lendemain. Évitez de trop étirer vos ligaments et vos tendons. En effet, les hormones de la grossesse rendent vos articulations plus relâchées et augmentent le risque de blessures. Ne prenez aucun risque sans en discuter au préalable avec votre médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.