Je ne supporte plus les douleurs sciatiques, que faire ?

0
245

La névralgie sciatique, communément connue sous le nom de sciatique, correspond à une douleur vive ressentie le long d’un des deux nerfs sciatiques. Ce problème de dos peut toucher pratiquement tout le monde et devient difficile à vivre au quotidien avec le temps. Peu importe la raison, la sciatique est très compliquée à vivre au quotidien.  Heureusement que vous pouvez atténuer les douleurs grâce à des méthodes naturelles et l’utilisation de médicaments.

Comment reconnaître une sciatique ?

Le mal de dos existe sous différentes formes, et la sciatique en est la plus courante. Celle-ci est liée à l’irritation du nerf et peut ainsi se situer au niveau des lombaires, dans la fesse, le long de la jambe et jusqu’au bout des orteils. Toutefois, il est compliqué de parvenir à situer clairement le type de douleur puisque chacun la perçoit de façon différente. Mais, de manière générale, la sciatique donne lieu à une décharge électrique, une douleur lancinante, un pincement ou des fourmillements, une faiblesse dans les jambes, etc. La sciatique a des origines variées et peut donc être liée au surpoids, à un rétrécissement du canal lombaire (l’arthrose), à une hernie discale (compression des racines nerveuses), à une grossesse, à une mauvaise posture, etc. Il est donc important de prendre en main assez rapidement le mal pour ne pas trop en souffrir.

Calmez la douleur et apaisez le nerf avec l’acupression

Pour soulager la douleur qui découle de la sciatique, plusieurs alternatives s’offrent à vous, dont l’utilisation d’un tapis d’acupression. En effet, en vous allongeant sur votre tapis, vous allez pouvoir améliorer la circulation sanguine et lymphatique. Cela a également pour effet de produire des endorphines et de l’ocytocine qui stimulent le système nerveux. C’est cette sécrétion qui contribue au soulagement de la douleur et de la tension musculaire. Cependant, pour agir efficacement sur une hernie discale, il est important de veiller à augmenter l’afflux sanguin et nerveux autour des vertèbres et à réduire les tensions musculaires. En stimulant les endorphines, votre tapis de fleur permettra de soulager la douleur naturellement. C’est pour cela que lorsque vous décidez de vous servir de l’acupression pour soulager la sciatique, vous devez tout mettre en œuvre pour bien choisir votre tapis.

Utilisez la phytothérapie pour soigner la sciatique

Pour soigner la sciatique naturellement, les plantes ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années. En effet, la phytothérapie fait très certainement partie d’un des meilleurs traitements pour soulager les douleurs liées à la sciatique. Ainsi, pour les personnes souffrant de sciatiques, les plantes les plus utilisées sont :

  • L’harpagophytum ;
  • Les feuilles de choux ou de mélilot ;
  • Le saule blanc, etc.

Surnommé la griffe du diable, l’harpagophytum est sans aucun doute l’une de plantes les plus prescrites pour les articulations douloureuses, surtout l’arthrose. Pour ce qui est du saule blanc, il s’agit d’un antidouleur dont l’écorce contient la salicine qui est transformée par l’organisme en acide salicylique, un principe actif assez proche de l’aspirine. De même, les feuilles de chou peuvent être utilisées pour soulager les douleurs de sciatiques, notamment si elles sont utilisées en cataplasme. Dans tous les cas, la nature regorge d’espèces végétales qui pourront vous être utiles ; il ne faut donc pas s’en priver.

Calmez efficacement la sciatique avec l’aromathérapie

Les douleurs liées à la sciatique font vraiment très mal, et elles sont ressenties d’un seul côté du corps, le long du nerf sciatique. Cependant, en vous servant de certaines huiles essentielles avec des propriétés anti-inflammatoires, vous allez pouvoir être soulagé. L’incontournable dans ce cas est sans aucun doute l’huile essentielle de gaulthérie couchée. Les propriétés anti-inflammatoires des feuilles de cet arbuste rampant en font un produit utilisé depuis des siècles, notamment pas les Amérindiens. En plus de cela, il y a également l’huile essentielle d’eucalyptus citronné qui est un incroyable antidouleur. En raison de son action antalgique et de décontractant musculaire, elle est très utile pour soulager la douleur de la sciatique. Pour une meilleure efficacité des huiles essentielles, il est recommandé de les mélanger avec une huile végétale pour votre massage. Les massages font du bien ; essayez alors un cocktail d’huiles essentielles en commençant par masser le dos puis les lombaires et descendre le long du trajet douloureux une fois par jour au moins, et sur plusieurs jours.

Décontractez les muscles en utilisant la chaleur

Lorsque vous devez faire face aux douleurs liées à la sciatique, tous les moyens sont bons pour vous soulager. Ainsi, la chaleur est une solution très efficace chaque fois que le mal se déclenche et que vous avez des difficultés à le supporter. La chaleur va permettre aux muscles de se décontracter, mais aussi éviter que la douleur s’amplifie. De ce fait, dès que vous avez mal, il est conseillé d’appliquer soit une poche de froid ou de chaud. Le choix entre le chaud et le froid dépendra de ce qui vous soulage les plus. Pour cela, lorsque vous êtes à la maison et que la douleur se déclenche, il suffit de vous servir d’une bouillotte ou un coussin de noyaux de cerises. Il faut chauffer au micro-ondes et poser sur un vêtement pour ne pas se brûler pendant 15 à 20 minutes, deux à trois fois par jour. Par contre, si vous êtes très souvent dehors et que votre sciatique commence, vous avez la possibilité d’utiliser des patchs chauffants autocollants. Très pratiques, vous pouvez vous déplacer avec, et ils sont parfaitement adaptés au bas du dos ou aux cervicales. Ceux-ci délivrent de la chaleur en continu pendant une demi-journée.

Soulagez les douleurs avec le sport et les étirements

Lorsque vos douleurs de sciatiques sont supportables, le sport et les étirements sont parfaits pour soulager le nerf et réduire le mal. En effet, lorsque vous n’êtes pas en pleine crise, il est alors conseillé de garder une activité physique régulière. La marche, le vélo ou encore le yoga sont parfaits pour trouver un peu de répit. En renforçant vos muscles, notamment votre ceinture abdominale, vous allez pouvoir décompresser le nerf et détendre les muscles qui l’entourent. De nombreux exercices d’étirements sont également recommandés dans la lutte contre les douleurs sciatiques. Il est par exemple possible de vous allonger sur le dos en attrapant la cuisse gauche derrière le genou avec les deux mains et en croisant la jambe gauche sur la jambe droite en veillant à garder la tête sur le sol. Vous devez essayer de tenir la position une trentaine de secondes et répéter l’exercice trois fois de chaque côté. Il faut toutefois garder en tête que le but de ces mouvements est de vous soulager. Si la douleur s’accentue, il est donc préférable d’arrêter.

Adoptez les bonnes positions pour soulager les douleurs

Souffrir de sciatique est loin d’être simple à vivre au quotidien, surtout en raison de l’intensité des douleurs. Cependant, en apprenant à adopter des positions simples, vous serez un peu plus soulagé au quotidien. Ainsi, au moment de dormir par exemple, il est conseillé d’adopter une position en chien de fusil en mettant un coussin entre les genoux. Avec cette position, vous pourrez soulager les disques vertébraux. De même, au moment de sortir du lit, vous devez faire attention ; couché sur le dos, il faut pivoter sur le côté et replier les genoux. En gardant les pieds dans le vide, il vous suffit de basculer en poussant sur le bras afin de vous aider à vous asseoir. Pour vous lever, il suffit de pousser sur les bras pour aller vers le haut sans vous pencher en avant.

Portez une ceinture lombaire pour la sciatique

Pour soulager les douleurs liées à la sciatique, la ceinture lombaire est une solution à long terme. En effet, si toutes les solutions naturelles ne vous permettent pas d’avoir satisfaction, le port de la ceinture lombaire est une alternative efficace. Elle permet notamment de maintenir votre dos dans une bonne position dans le but d’éviter un quelconque déplacement de vertèbres ou tout pincement du nerf. La ceinture lombaire prend également le relais des muscles et permet ainsi de les mettre au repos. Que ce soit pour prévenir ou soulager la sciatique, le port de la ceinture lombaire est une solution efficace à long terme. Celle-ci est parfaitement adaptée à toutes les morphologies, et vous pourrez vous en servir pour les diverses activités du quotidien. C’est donc l’allié parfait pour soulager au maximum les douleurs de dos dont vous souffrez.

Optez pour les solutions médicamenteuses contre la sciatique

Lorsque vous avez essayé toutes les solutions naturelles possibles pour soulager les douleurs de la sciatique sans forcément avoir les résultats escomptés, il faut alors penser à consulter. Vous devez savoir que la plupart des médicaments sont délivrés uniquement sur ordonnance. Vous devez donc prendre l’avis d’un médecin qui saura vous conseiller en fonction de votre situation. Celui-ci peut entre autres vous prescrire du paracétamol qu’il faudra combiner avec des molécules antalgiques comme la codéine ou le tramadol. De même, des anti-inflammatoires non stéroïdiens seront systématiquement associés, sauf en cas de contre-indication médicale ou pour une personne enceinte. Pour détendre les muscles du dos qui deviennent assez durs en période aiguë de sciatique, il est possible que le médecin vous fasse prendre le soir un myorelaxant, le diazépam, etc. Toutefois, si vous êtes en pleine crise et que votre médecin traitant n’est pas disponible, il est recommandé de prendre un médicament contenant du paracétamol et de la codéine dosée à 20 mg, disponible sans ordonnance.

Les anti-inflammatoires contre les douleurs de la sciatique

Connus pour atténuer les douleurs excessives en cas d’inflammation importante, les anti-inflammatoires sont plus efficaces que les antalgiques chez certaines personnes. Il en existe trois sortes qui peuvent être associées puisque leurs cibles d’action ne sont pas les mêmes. Ainsi, il y a des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’aspirine ou l’ibuprofène. Ensuite, vous trouverez des corticostéroïdes qui ne sont recommandés qu’à court terme dans le cadre du traitement de la lombalgie chronique. De même, il y a les anti-inflammatoires comme les myorelaxants lorsque la douleur est non seulement excessive, mais aussi prolongée. Ceux-ci sont efficaces, car ils agissent en décontractant les muscles même s’il ne faut les prendre que pendant un laps de temps limité. Au cas où vous auriez recours à ces médicaments, leur prise est conseillée le soir au coucher en raison du fait qu’ils peuvent provoquer la somnolence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.