Je suis des régimes stricts : est-ce dangereux ?

0
481

Lorsque survient la nécessité de perdre du poids, on pense instinctivement à une diète. Chaque nutritionniste y va de sa pédagogie pour proposer des méthodes jugées infaillibles pour atteindre des résultats significatifs en un temps record.

Toutefois, les régimes stricts affectent négativement le métabolisme et la physiologie humaine. Ces derniers peuvent même s’avérer contre-productifs à long terme. « Perdez 10 kilos en seulement 30 jours », « cure détox miraculeuse pour faire fondre la graisse en seulement 15 jours » : Voilà des promesses qui ne laisseront pas indifférentes les personnes engagées dans la course à la minceur.

Pourtant, personne ne se doute que ces méthodes draconiennes cachent des tendances pernicieuses. Nous abordons ici, les conséquences des régimes stricts.

Les principaux indices qui doivent vous alerter sur la nature de votre régime alimentaire

La perte du poids est un objectif noble. Toutefois, il ne faudrait pas s’y engager au péril de sa vie. Pour maigrir durablement et de manière saine, il est important de reconnaître les indices qui révèlent qu’un régime alimentaire est dangereux.

Il est hypocalorique

Ces régimes ont la particularité de réduire la charge calorique des repas. C’est cette restriction calorique qui entraîne la perte de poids. Ces régimes sont le plus souvent structurés de manière à contenir des phases de stabilisation qui succède aux phases d’attaque. Ces régimes impliquent une diminution quantitative des aliments ingérés et par conséquent une perte de la masse adipeuse.

À titre d’exemple, le régime Scarsdale préconise une ingestion journalière maximum de 1000 kcal. Avec un tel régime, les résultats peuvent être perceptibles au bout de quelques jours. Toutefois, les répercussions sont encore plus dévastatrices, car la charge calorique qu’elle propose est inférieure aux normes recommandées pour assurer le métabolisme basal et les autres fonctions de l’organisme.

Ainsi, un régime alimentaire ne s’improvise pas, ce dernier doit tenir compte de plusieurs normes nutritionnelles. Pour mieux appréhender les subtilités de la nutrition humaine, le meilleur moyen est d’apprendre la diététique avec une formation de qualité.

Il comporte une charge protéique excessive

Les protéines sont des composantes nutritionnelles incontournables pour une perte de poids. Ces derniers réduisent considérablement le grignotage en accentuant et en prolongeant la satiété. Ces nutriments contribuent à la construction musculaire et augmentent le métabolisme basal.

Cependant, ces régimes hyperprotéinés délaissent les aliments riches en hydrates de carbone et en lipides. Même si un tel régime engendre généralement des résultats significatifs, le déséquilibre nutritionnel qu’il entraîne n’est pas sans conséquences sur l’organisme.

À court terme, c’est une carence en vitamines qui est d’abord observée avec des troubles tels que l’asthénie, un teint terne et une immunodépression. Des troubles rénaux ne tardent pas souvent à se faire remarquer. En outre, ces régimes déficients en fibre alimentaire peuvent aussi entraîner des troubles au niveau du transit intestinal.

Exclusion de certains aliments

Les régimes restrictifs ont la particularité d’exclure certains groupes d’aliments. C’est le cas du régime Atkins qui supprime toutes formes d’hydrates de carbone dans l’alimentation. Les fruits, les pâtes alimentaires ainsi que le pain désertent ainsi les menues en emportant également leurs vertus nutritionnelles.

Quant au régime Moyo, il exclut systématiquement l’ensemble des aliments énergétiques entraînant ainsi une perte de poids plus rapide, mais également plus dangereuse. Sur le court terme, les kilos perdus au prix de privations sont très vite récupérés dès l’arrêt du régime. Mais à long terme, de nombreuses carences en minéraux et en vitamines peuvent se manifester compromettant ainsi la santé de l’individu.

Une imposition systématique de menue

Vous l’aurez compris, les régimes restrictifs nous affranchissent de la fabuleuse question : « Qu’est-ce qu’on mangera aujourd’hui ? » En effet, les régimes stricts prévoient pour chaque journée la ration alimentaire à ingérer.

Cependant, la frustration est bien souvent au rendez-vous. En effet, les menus imposés par ces régimes stricts tiennent rarement compte des goûts du principal concerné. Ainsi, à moins d’être animé d’une détermination inaltérable, il est courant que le sujet renonce à un tel régime à mi-parcours, ce qui peut être dévastateur pour la ligne.

Régimes dangereux, pourquoi faut-il absolument les éviter ?

Le désir de perdre notre superflu de masse adipeuse ne doit pas nous conduire à poser des actes susceptibles d’endommager notre santé. Toutes les méthodes employées à cet effet doivent être modérées. Ainsi il est important d’éviter les régimes stricts pour plusieurs raisons.

Un risque réel de stress oxydatif

Lorsqu’un changement spontané de régime alimentaire est imposé à l’organisme, cela engendre un stress qui le déstabilise. Ainsi, lors d’un régime alimentaire trop restrictif, le risque qu’on soit entraîné vers une véritable auto-intoxication est d’autant plus grand que les apports nutritionnels sont en inadéquation avec les besoins réels de l’organisme.

Un tel déséquilibre peut provoquer un stress oxydatif. Ces derniers se manifestent par une production importante de radicaux libres au sein de chaque cellule de notre corps. Un rééquilibrage des apports nutritionnels et une supplémentation en antioxydants sont donc fortement recommandés dans de telles circonstances.

Ce genre de situation survient très souvent chez les personnes ne bénéficiant pas d’un suivi médical efficace. Ils effectuent donc de mauvais choix pour parvenir rapidement à une perte de poids significative.

Ces stress oxydatifs qui affectent chaque cellule de l’organisme peuvent entraîner des dommages importants pour l’organisme. On peut citer entre autres le déséquilibre de la flore intestinale, le vieillissement de l’épiderme et la survenue de pathologies dégénératives.

Ces régimes conduisent le sujet dans un cercle vicieux

Ni l’innocuité ni l’efficacité des produits et régimes amaigrissants n’ont été prouvées de manière tangible par des travaux sciatiques pertinents. Ces régimes stricts se soldent le plus souvent par une reprise systématique de la masse corporelle perdue. Les troubles de santé qui en résultent sont souvent nombreux.

Alors qu’une alimentation restrictive peut provoquer une perte de poids impressionnante, cela se termine le plus souvent par une désillusion. Riches en calories et pauvres en certains nutriments essentiels, ces approches conduisent à une réduction du contrôle alimentaire, qui peut s’accompagner d’un besoin irrépressible de grignotage.

Avec ces régimes trop contraignants, la masse graisseuse est reprise lorsque le sujet adopte à nouveau son ancien mode d’alimentation, ce qui peut entraîner un sentiment d’échec. Cela conduit beaucoup à essayer un autre régime plus tard. On est ainsi entraîné dans un cycle infernal de régimes amaigrissants.

S’il est aisé d’y entrer, il est beaucoup plus pénible d’en sortir satisfait. Au fur et à mesure que les tentatives de perte de poids s’enchaînent, l’impact sur la santé physique et mentale s’accentue davantage.

Des risques sanitaires et psychologiques non négligeables

L’organisme a besoin de nutriments essentiels et d’énergie pour assurer son métabolisme. Les nombreuses privations associées à l’adoption de régimes restrictifs peuvent engendrer de nombreux dysfonctionnements physiologiques. Outre le fait que ces régimes stricts sont inefficaces, ils représentent de potentiels risques pour la santé mentale et physique.

Les pertes de poids spontanées associées aux régimes stricts entraînent inévitablement la perte de certains tissus et par conséquent une perte considérable d’eau et une fonte musculaire.

La conséquence de ces changements physiologiques est l’augmentation du métabolisme de base. Ainsi, les risques de troubles digestifs, d’hypotension et de déshydratation sont à redouter. Les crampes musculaires, les pertes de cheveux et les perturbations hormonales peuvent également survenir.

Les carences nutritionnelles créées par les régimes restrictifs peuvent aussi causer de l’anémie, l’ostéoporose, ainsi que des déséquilibres électrolytiques.

De tels régimes alimentaires sont hypocaloriques, entrainant des arythmies cardiaques. De plus, le sujet peut perdre le contact avec les signaux de satiété et de faim et ressentir régulièrement une asthénie.

Sur le plan psychologique, les effets sont tout aussi dévastateurs. L’estime de soi est le premier aspect affecté. Il se produit chez le sujet une insatisfaction corporelle et un sentiment de culpabilité et d’échec. Une relation malsaine avec la nourriture se construit ainsi avec des troubles tels que l’hyperphagie, la boulimie et l’anorexie.

Maigrir sans danger, c’est possible

Pour perdre du poids de manière saine, il convient d’abord de ne pas se mettre en danger en adoptant des méthodes agressives pour perdre une importante masse corporelle en un temps record. Il faut plutôt respecter les règles d’un régime sain. Chercher à tout prix à perdre 15 kilos en 4 semaines est le pire moyen d’altérer son état de santé. Seules les personnes portant des anneaux gastriques peuvent perdre plus de 20 kilos en un an. Ils bénéficient toutefois d’un suivi psychologique et médical.

En effet, pour perdre sainement du poids, il est important de faire recours à un diététicien. Aussi, dans la constitution de régime alimentaire, il est nécessaire d’incorporer les aliments riches en lactobacilles et en oméga 3 sans occulter les aliments biologiques riches en antioxydants.

La nécessité d’inclure des activités physiques dans un régime

L’équation la plus appropriée pour perdre efficacement et sainement du poids, c’est « exercices physiques réguliers + Alimentation équilibrée ». Un régime alimentaire bien élaboré peut être efficace pour perdre un excédent de graisse, mais il est nécessaire d’adopter une routine d’exercices physiques pour renforcer sa structure musculaire et pour sculpter sa silhouette. De plus, le fait d’adopter un programme d’activité physique peut accentuer la dépense calorique et par conséquent la perte du poids.