Liste des différentes spécialialité de psychologues et leur rôle

0
93
Science du comportement et des processus mentaux, la psychologie essaie également d’appréhender la manière dont les facteurs biologiques, comportementaux et sociaux impactent la santé et la maladie. Dans les hôpitaux et les centres médicaux, la demande de psychologues a nettement augmenté et la psychologie clinique de la santé compte désormais parmi les disciplines majeures des soins de santé. Si vous rêvez d’être psychologue, il est important de connaître les principales spécialités et les rôles de ce métier d’avenir.

Les principales spécialités en psychologie

L’évolution de la psychologie en tant que spécialité et discipline de la santé a fait émerger plusieurs sous-domaines et sous-spécialités.

La psychologie clinique

psychlogue jobLa psychologie clinique est axée sur les aspects biologiques, émotionnels, intellectuels, psychologiques, comportementaux et sociaux de la fonction humaine dans diverses cultures et à tous les niveaux socio-économiques. Son objectif est d’appréhender, de prédire et de réduire l’inadaptation, les inaptitudes et l’indisposition, ainsi que pour stimuler l’adaptation humaine, l’adaptation et le développement personnel.
La psychologie clinique renferme plusieurs spécialités :

  • la psychologie de l’enfant et de l’adolescent ;
  • la psychologie clinique de l’adulte ;
  • la psychologie clinique des troubles de l’apprentissage ;
  • la psychologie clinique de la toxicomanie ;
  • la psychologie médico-légale…
  • La psychologie de la santé/psychologie médicale

Quelques fois appelée psychologie médicale ou médecine comportementale, la psychologie de la santé se concentre sur la façon dont les aspects biologiques, psychologiques et sociaux impactent la santé et la maladie. Ainsi, les psychologues de la santé sont engagés dans :

  • la promotion et le maintien du comportement lié à la santé ;
  • la prévention et le traitement de la maladie ;
  • l’analyse et l’amélioration du système de soins de santé ;
  • la formulation d’une politique de santé.

La neuropsychologie clinique

La neuropsychologie clinique est centralisée sur le rapport cerveau-comportement et sur la façon dont le comportement et les crises de comportement sont déterminés par le fonctionnement du cerveau. Travaillant souvent dans les départements de psychologie clinique, de neurochirurgie et de neuroscience, les neuropsychologues cliniciens sont ainsi spécialisés dans l’examen diagnostique et la prise en charge des personnes manifestant une déficience cérébrale.

La psychologie de l’orientation

psychlogue jobLa psychologie de l’orientation est une spécialité dans laquelle les professionnels accompagnent les individus (en tant qu’individus ou groupes) à :

  • améliorer leur bien-être ;
  • atténuer leur détresse ;
  • résoudre leurs crises ;
  • augmenter leur capacité à résoudre des problèmes et à prendre des décisions ;
  • à s’adapter aux changements ou à modifier leur style de vie.

La majorité des personnes qui sollicitent l’accompagnement d’un psychologue-conseil ne présentent pas de troubles psychologiques importants. Mais, il faut noter que les psychologues de conseil exercent dans des contextes diversifiés (hôpitaux et centres médicaux, établissements universitaires, prisons, écoles, entreprises, santé communautaire…), et ce, auprès de personnes de tous âges (enfants et adolescents, adultes et adolescents, personnes âgées). Ils peuvent travailler de façon autonome ou en équipe avec des psychologues de la santé, des psychologues pour enfants et des psychologues cliniciens ou en qualité de conseillers pédagogiques.

La psychologie de réadaptation

Spécialité clinique appliquée en psychologie professionnelle, la psychologie de réadaptation concerne la prise en charge et la science des affections invalidantes et chroniques. Les psychologues en réadaptation traitent les victimes d’accidents vasculaires cérébraux et d’accidents, les personnes atteintes par un retard mental et des troubles du développement dû aux maladies comme l’épilepsie, l’autisme et la paralysie cérébrale. De manière plus détaillée :

  • ils accompagnent les personnes invalides à s’adapter à leur situation et travaillent généralement avec d’autres spécialistes de la santé ;
  • ils soignent des problèmes comme la gestion de la douleur, l’adaptation personnelle, les relations interpersonnelles à la maison et sur le lieu de travail ;
  • ils participent surtout aux programmes de santé publique concernant la prévention des handicaps ;
  • ils témoignent aussi devant les tribunaux en tant que témoins experts sur les origines et les conséquences des handicaps et de la réadaptation nécessaire pour l’amélioration de la qualité de la vie…

La psychologie pédiatrique

psychologue pediatre
La psychologie pédiatrique est une spécialité interdisciplinaire qui traite l’ensemble des questions de développement physique et mental, de santé et de maladie affectant les enfants, les adolescents et les ménages. Par ailleurs, les psychologues pédiatres participent :

  • à l’amélioration des prestations de santé mentale chez les enfants et les adolescents ;
  • à la promotion de la santé et du développement chez les enfants et les adolescents ;
  • à la prévention des maladies et des traumatismes chez les enfants et les adolescents.

La psychologie communautaire

La psychologie communautaire intervient au-delà des individus pour aborder les questions de santé mentale et de relations humaines au sein des communautés. Les psychologues communautaires accompagnent ainsi les personnes dans l’atteint de leurs objectifs dans des domaines comme les projets communautaires et le bien-être sanitaire.

En faisant quelques recherches sur internet, vous pouvez voir le cursus pour devenir psychologue.

Les rôles des psychologues dans les hôpitaux et autres établissements médicaux

Dans les hôpitaux et autres centres de soins de santé, les psychologues peuvent exercer indépendamment ou en équipe. Ils fournissent généralement des services de diagnostic et d’évaluation, d’intervention et de traitement, de consultation de professionnels et autres, d’élaboration de programmes, de supervision, d’administration, de prestations de psychologie, d’évaluation et de planification de ces services, d’enseignement et de recherche (qui contribue à la connaissance de tous ces domaines).

  • Évaluation : l’évaluation clinique est l’une des fonctions principales des psychologues des hôpitaux et des soins de santé primaires. Des tests et des mesures psychologiques sont utilisés pour évaluer un large panel de fonctions (l’intelligence, la personnalité, la neuropsychologie cognitive, les motivations, les aptitudes, le comportement physique et l’intensité des problèmes de santé mentale, etc., évaluation comportementale et observation englobant les échelles d’évaluation ; évaluations intellectuelles, par exemple, tests de QI ; tests neuropsychologiques, par exemple test de Halstead Reitan ; échelles de personnalité, entretiens de diagnostic, surveillance psychophysiologique et biocomportementale…) ;
  • Traitement : dans la prestation des soins de santé, l’intervention ou le traitement est une autre activité prépondérante des psychologues, proposant un vaste éventail d’interventions cliniques aux individus, groupes, couples et familles ayant des soucis de santé physique et mentale. Ces interventions visent la prévention, le traitement et la correction des conflits émotionnels, des troubles de la personnalité, de la psychopathologie et des déficits d’aptitudes sous-jacents à la détresse et au dysfonctionnement humains. Diverses interventions psychologiques sont proposées (thérapie cognitivo comportementale ; modification du comportement ; thérapie familiale et de couple ; biofeedback ; réhabilitation ; psychothérapie de groupe ; psychanalyse ; thérapie centrée sur le client ; gestion de la douleur ; réadaptation neuropsychologique ; psychothérapie interpersonnelle…) ;
  • Consultations : de nombreux psychologues proposent des consultations psychologiques aux professionnels de la santé, aux écoles, aux communautés, aux organisations, aux hommes d’affaires, etc. Par exemple, un médecin peut faire appel à un psychologue pour une meilleure gestion d’une procédure médicale déplaisante. Un psychologue peut aider un homme d’affaires dans la gestion du stress ou des conflits entre travailleurs. La consultationsdes psychologues peut impliquer plusieurs fonctions (l’évaluation, l’enseignement, la recherche et la thérapie) ;
  • Privilèges administratifs : en leur qualité d’experts du comportement humain, les psychologues se révèlent des administrateurs efficaces et compétents. Dans les contextes sociaux, l’appréhension du comportement humain constitue en effet l’épine dorsale de la direction. Ainsi, les psychologues se retrouvent à des postes administratifs dans des hôpitaux et d’autres centres de soins de santé. En administration, les psychologues sont d’un soutien remarquable (gestion des budgets, direction des professionnels multidisciplinaires et du personnel de soutien, élaboration des politiques et procédures pour la planification et les problèmes de personnel, etc.). Par ailleurs, ils contribuent à toutes les activités de gestion de la qualité des milieux de soins ;
  • Enseignement et formation : la majeure partie du temps de la plupart des psychologues exerçant en milieu médical est affectée à des activités universitaires (l’enseignement et la formation sur tous les cours de psychologie, de comportement humain et de sciences du comportement contenus dans le programme des professionnels de la santé de premier cycle et des cycles supérieurs, des dentistes, des soins infirmiers et autres professionnels de la santé, ainsi que des étudiants, des internes et des résidents en psychologie…) ;
  • Recherche et supervision : les psychologues cliniciens et de la santé, à travers leur formation et leurs qualifications, sont axés sur la recherche (la mise au point et la normalisation d’outils cliniques pour les tests d’évaluation de diagnostic et l’examen de leur fiabilité et de leur validité, études visant à révéler les aspects culturels et transculturels des anomalies psychologiques, etc.).

Bon à savoir : Différences entre psychiatre et psychologue

Psychiatre et psychologue sont des métiers distincts, mais complémentaires.

Le psychiatre est un médecin (qui a fait une spécialité) tandis que le psychologue a effectué des études de psychologie. Le psychiatre, dans les suivis de troubles graves, peut administrer des médicaments psychotropes. À l’inverse, le psychologue a recours à la psychothérapie pour aider les patients (ce qui n’est pas le cas de tous les psychiatres).

Le recours au psychologue est préconisé lorsque le patient :

  • souhaite faire une psychothérapie ;
  • ne veut pas attendre trop longtemps ;
  • souhaite choisir l’orientation, le professionnel, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.